« Passe ton chemin, Vercingétorix ! »

Il n’y a personne dans le box des accusés de la cour d’assises du Rhône. Pas âme qui vive, pas d’accusé, pas d’escorte, les micros sont éteints, les bancs vides. Jeudi 10 octobre 2019, l’huissier a installé un micro-cravate sur la chemise d’Hedy Amiour.…

Édouard, sa mère morte et le silence de son père

Ils se regardent longuement tous les deux, yeux lumineux, sourire aux lèvres. L'audience va reprendre dans quelques minutes, François est dans le box des accusés, Édouard sur le banc des parties civiles. L’un a 60 ans, petites lunettes, cheveux ras poivre et sel, le teint blême, pas bavard, le…

« Papa, pourquoi tu as voulu nous tuer ? »

« Élise, qui n’est pas là aujourd’hui, a une question à vous poser : “Papa, pourquoi tu as voulu nous tuer ?” C’est Élise qui pose cette question, pas moi. Quand elle m’interrogera sur le procès, puisque je la représente, je vais devoir lui rendre des comptes et répondre…

« Je l’aimais, madame, je l’aimais »

À cette époque, Antoine avait tout juste cessé d’être un garçon tourmenté par les brutes de son collège, dans la ville de Clermont-Ferrand, où sévissaient sur le macadam auvergnat des olibrius peu commodes, de vraies terreurs, dont la récréation consistait à dépouiller, humilier, oppresser les enfants craintifs, dont Antoine,…

« Je ne tue pas des personnes tous les jours »

Le chasseur mime le geste, prestement : « Je ne me souviens pas de l’éventration, sauf d’avoir utilisé mon couteau de casse-croûte. » William G., 38 ans, cheveux noirs coiffés d’une raie centrale bien dessinée, tente d’apporter des réponses. La présidente, agacée par l’imprécision de l’accusé : « Elle…

« C'est indécent si vous le condamnez ! »

Maître Jean-Marc Darrigade en convient : « Abdenni C. n’est pas un prix Nobel. » En dispute avec les mots les rares fois où le micro lui a été tendu, l’accusé n’a fait que lester un dossier déjà lourdement chargé. Interrogé sur une claque envoyée sur le visage de son…

Monique Olivier, l'idiote

Tout au long de sa vie, Michel Fourniret n'a connu que des êtres d'exception. Ses parents : « Un exemple de courage et de force de travail. » Son père Jules, mécanicien : « Un homme simple, honnête, d'une grande qualité professionnelle. » Plus tard, à la barre, un psychologue racontera la fierté du petit Fourniret…