« Vous direz au procureur que dès que je sortirai, je vais le fumer »

« Acceptez-vous d'être jugé aujourd'hui ? » La présidente pose sa question à chaque prévenu. Aujourd'hui, ils répondent tous par l'affirmative. Pourtant, ils pourraient refuser, et bénéficieraient d'un délai de quatre à six semaines pour préparer leur défense. « Le mien va prendre de la prison, c'est sûr », confie une jeune avocate à l'une…