« On embauche de la racaille à la gendarmerie »

Petite taille, lunettes sur la truffe, vêtu d’un simple tee-shirt blanc, Luigi déboule dans le box en marmonnant dans sa barbe de quatre jours. « Ah, je crois qu’on s’est déjà vus, constate la présidente. – Oui, malheureusement je connais la musique », souffle-t-il, fataliste. Ce 22 juillet 2019, c’…